L'Europe est chocolat

Rédigé par hamlet le 17 décembre 2013

Le chocolat a de multiples vertus, euphorisant, décontractant, vasodilatateur, énergisant, anti-vieillissement. Certains parlent même de qualités aphrodisiaques, qui sait... Dernièrement, sa teneur élevée en théobromine a donné aux Américains l'idée de fabriquer des dentifrices au chocolat, ce composé étant supposé plus efficace encore que le fluor. Dans quelques mois dans toutes les gondoles...

 
Ces nombreuses propriétés moralement intéressantes sont une excuse idéale pour les gourmands impénitents. Et à ce titre, le chocolat Cote d'Or est la victime régulière de mes écarts de conduite.
 

 

Ce soir, justement, je contemple avec tristesse l'emballage d'une plaquette vide, et le dos de son emballage me tombe sous les yeux. Il y est détaillé la composition du produit, en français, en allemand, puis ...en arabe, signalé par les codes DZ et LY. Chez Côte d'Or, le service marketing considère que la France, l'Allemagne, l'Algérie et la Libye peuvent être vues comme une entité commerciale unique.

 
En 2010, le même emballage de tablette de chocolat portait ces indications, en français, néerlandais, allemand, et anglais. Aujourd'hui, la langue arabe a remplacé l'anglais et le néerlandais sur les plaquettes destinées à la France.
 
Dans notre démocratie apaisée, il est strictement interdit de dire ce que l'on pense de telles évolutions. Ce qui reste encore permis, pour un temps au moins, est d'apprécier l'excellente production chocolatière de Lindt, Galler, Valrhona, Toblerone...
 

Classé dans : Points de vue - Mots clés : Europe, grand remplacement, chocolat - 3 commentaires

3 commentaires

#1 • Dominique • dimanche 22 décembre 2013 à 20:21

C'était paru sur médiapart :

http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/110311/islam-laicite-un-debat-destructeur

#2 • Stéph • dimanche 22 décembre 2013 à 19:19

t'as vu ça où ?

#3 • Dominique • vendredi 20 décembre 2013 à 11:41

Hé oui, cette fois, nous y sommes !

[...] comment un citoyen athée, ou ayant une confession autre que catholique, s’il habite dans un centre ville à proximité d’une cathédrale, peut-il continuer à accepter sans réagir que les cloches sonnent tous les dimanches sans que rien ne soit fait pour faire cesser cette intrusion sonore et ostentatoire de la religion dans l’espace public? Comment accepter les processions qui se déroulent sous les yeux des badauds, les manifestations à caractère religieux sur la voie publique à Lourdes, les débordements du mardi gras, les messes funèbres retransmises par haut-parleurs à l’extérieur des églises en présence des autorités etc…

Khalid Hamdani, directeur du cabinet Éthique et Diversité, ancien membre du Comité consultatif de la HALDE, ancien membre du Haut Comité à l’Intégration

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire






Quelle est la troisième lettre du mot vokc ? :